« On a toutes nos chances ! »

Mon troisième cycle de « repos » depuis l’IAC1 a cessé la semaine dernière, mettant fin à mes espoirs désespérés d’un miracle inespéré.

Ma « fée Clochette » était là pour m’aider à passer le cap en toute féminité et le week-end m’a permis de m’évader, psychiquement avec des « ateliers » cuisine, rangement, chant sur canapé, reprisage de chaussettes, et enfin physiquement avec 3h30 de raquettes à neige suivies d’un retour à la voiture en auto-stop. Ciconio voulait de l’aventure, il l’a eue ! Et moi qui avais pété les plombs samedi soir pour une broutille et qui avais juré et pesté sur ma soi-disant VDM (ce qui a eu pour effet de vexer Ciconio qui s’est senti injustement visé), cette après-midi dominicale passée à suivre les traces des chevreuils dans la forêt profonde a été salutaire pour mes nerfs. Je manquais de sport et je ressentais un besoin impérieux d’évacuer mon stress ainsi. Pour la première fois depuis trois semaines, j’ai bien dormi. Les nuits suivantes n’ont pas été aussi reposantes, mais j’y travaille… Hier soir, le cours de yoga « VIP » (nous n’étions que trois élèves) a permis à ma prof de cibler nos besoins ; j’ai donc évoqué mon stress et j’en suis revenue un peu plus détendue.

Je fais tout pour retrouver la forme, alors que je dors mal depuis début janvier. J’ai repris l’autre nuit la lecture de Cinquante nuances, abandonnée depuis juillet (c’est dire si ça me passionne !). En cas d’insomnie, ça aide à se rendormir (je dois être trop féministe pour apprécier, même si ça se lit bien) ! Sérieusement, pourquoi ces mauvaises nuits ? Parce que le 7 janvier, le jour des premiers attentats, ma grand-mère est entrée à l’hôpital. Les images choquantes et ces mauvaises nouvelles consécutives m’ont affectée plus que je ne l’aurais cru. J’ai cauchemardé sur les Talibans la nuit et j’ai eu peur pour ma grand-mère le jour. Aujourd’hui, ça va mieux. Je n’oublie certes pas les événements tragiques, mais le temps fait son œuvre et ma grand-mère entre en maison de convalescence, un soulagement.

Très important : j’essaye d’avoir des pensées positives pour la suite des événements, à l’image des coloriages zen offerts par mon amie chère ❤ que je remplis de couleurs vives. Je mise également sur une alimentation plus équilibrée, car j’avais lâché du lest depuis les fêtes.

Des vitamines dans le corps et dans la tête : pour cette IAC2, « on a toutes nos chances ! ».

Hier soir, j’ai commencé la stimulation avec 100 unités de Gonal-F (contre 75 pour l’IAC1). Pour le moment, pas d’effets secondaires. Rebelote ce soir et demain soir, puis échographie de contrôle avec Dr Grande, ma gynéco de ville à l’hôpital de Moyenne Ville vendredi matin.

Mes chaussettes coquettes de PMette sont bien entendu prêtes à être enfilées et exhibées sur les étriers ! 😛

Je prie pour que les prochaines chutes de neige annoncées pour cette fin de semaine ne se transforment pas en tempête du siècle. C’est qu’on a 1h15 de trajet — sans intempéries — pour se rendre au centre de PMA, tout de même !

Mais on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances, on a toutes nos chances… 😀

Publicités

DNLSP, tu m’as bien eue (encore) !!!

Heureusement que je n’ai pas écrit cet article cette nuit, le test négatif à la main et les cernes sous les yeux, ni ce matin, la douleur au ventre et au cœur, sinon j’aurais été plous que voulgaire.

J’ai préféré avaler 1 g d’ibuprofène pour faire taire ces crampes utérines, engloutir une tasse de café — parce que non je ne suis pas tombée enceinte miraculeusement — alors on fait p’ter la caféine, puis appeler les sages-femmes du centre de PMA afin de rempiler pour une seconde tentative : IAC 2.

Je dis bien « seconde », pas « deuxième », car si je ne m’abuse, « seconde » sous-entend « dernière ». L’espoir fait survivre. J’en ai toujours un peu en stock, idiote que je suis.

Je me demande encore pourquoi et comment j’ai eu l’utérus empesé et parfois douloureux pendant 9 jours. 9 jours ! Y a-t-il eu tentative d’accroche ou est-ce que ce sont mes hormones qui n’en font qu’à leur tête ?! Je ne le saurai jamais. J’aurais tellement mieux supporté un cycle banal sans surprises.

Comme je l’ai déjà dit, le psychotage est malheureusement notre lot à tous sur cette blogosphère…

Ça ne fait que 3 ans 1/2 que j’attends, je ne suis plus à 3 ans près, hein.

J’avais rêvé l’espace de quelques heures d’insomnie de pouvoir bientôt annoncer à ma grand-mère qui est à l’hôpital que j’étais enceinte. J’avais rêvé de pouvoir dire au nouveau psy de remballer ses questions sur le deuil de l’enfant biologique parce nous allions bientôt en avoir un et que ce pseudo-problème était réglé. J’avais rêvé de faire partie du groupe de femmes dont j’ai appris la grossesse ces jours-ci. J’avais rêvé du mot « bébé ».

Au moins, le lancement de l’IAC 2 me permet de me projeter immédiatement sur la suite. J1 aujourd’hui, J6 mardi pour le début des piquouses, J9 vendredi prochain avec Dr Grande ma super gynéco de ville à Moyenne Ville. Dans l’idéal, l’IAC aurait lieu le dimanche 1er ou le lundi 2 février, jours où Ciconio ne travaille pas.

Je croise les plumes et je pense à vous aussi. Serrons-nous les ailes !

La Cigogne et la Sage-femme

La cigogne ayant déjà planifié
Pour novembre sa deuxième IAC
Se trouva fort dépourvue
Quand elle essuya un refus.
Pas un seul espoir de continuer
Sur sa lancée.
Elle alla crier famine
Chez la Sage-femme de Grande Ville
Lui quémandant Gonal-F et Ovitrelle
Dans l’espoir d’abriter sous son aile
Un petit cigogneau
Tout doux, tout beau.
« J’enchaînerai, leur dit-elle,
Avant la Noël, foi d’animal,
l’IAC2, c’est le principal. »
La Sage-femme n’est pas influençable :
C’est là son moindre défaut.
Dr Adorable vous a autorisée à enchaîner ?
Dit-elle à cette quémandeuse.
– Oui, absolument.
Elle me l’a autorisé, ne vous déplaise.
– Elle vous l’a autorisé ? j’en suis fort aise.
Eh bien ! patientez maintenant.

La première IAC de C&C — Partie 1

The Before du Grand Jour…

Vous connaissez la loi des séries ? Elle s’applique souvent ! La semaine précédant les premières piqûres et toutes les questions qui allaient avec, Ciconia avait assez peu de travail. Bien évidemment, tout s’est accéléré au début du cycle. J1 s’est pointé lors du départ en week-end à Frites Région, donc essai de la cup majoritairement en voiture et chez ses amis (autant vous dire qu’aucune erreur n’était permise) ! 😛 Dès J6, les premières injections de Gonal-F s’étaient très bien déroulées et Ciconia avait pu se piquer dès le deuxième soir et enfin toute seule comme une grande par la suite. Sans douleur, sans effets secondaires, l’idéal. L’échographie du J9 avait démontré 2 follicules et le déclenchement à l’Ovitrelle avait été prévu pour le J10. J11, veille de l’IAC, la tension atteignait son paroxysme ! C’était pour le lendemain ! Mais il fallait d’abord terminer tous les projets professionnels en cours afin d’être aussi sereine que possible pour l’IAC. Ce jour-là, Ciconia a travaillé jusqu’à 21h00, a préparé son « sac spécial IAC » (contenant bien entendu de quoi grailler, à boire, un magazine, son téléphone et sa musique et ses écouteurs) et s’est couchée tôt. Mais elle a passé une nuit atroce. Comme elle était tendue comme un string malgré tous ses efforts pour respirer par le ventre, son cerveau ne faisait que ressasser ce qui allait se passer le mercredi, réveillant ainsi toutes les tensions habituelles de son corps en période de stress : bruxisme, douleur au tendon qui a vite envahi tout le côté droit de la tête au pied… Sans compter qu’elle a fait de drôles de rêves dont elle ne se souvenait plus distinctement au réveil… Elle a dû dormir 4 heures en tout et pour tout…! 😦

5h45 : radio-réveil. Nooooooon ! Je n’ai pas assez dormi ! NO WAY! Ah si, c’est le grand jour, pas le choix ! Il faut se lever et réveiller Ciconio à 6h00. Coup d’œil au miroir dans la salle de bain : whaou, super fraîche et rayonnante quelle face de déterrée !

6h35 : départ pour Grande Ville. Le deal était que Ciconia conduirait à l’aller et Ciconio au retour. Heureusement qu’elle a bu un peu de café car en plus il y a du brouillard. Tout ce qu’elle aime. Elle hésite sur l’itinéraire à plusieurs carrefours car elle n’a pas encore tout à fait intégré la route, et là en plus il fait noir. Ça soulève l’exaspération de Ciconio qui lui non plus ne s’est pas levé du bon pied !

7h30 : le brouillard se dissipe et le jour se lèèèèèèèèève. Regarde le jour se lève. Dans la tendresse sur la ville. Tu me fais vivre. Comme dans un rêve. Tout ce que j’aime. Non, cette chanson ne fait pas partie de la playlist de Ciconia. C’est juste que dans la vie, elle trouve toujours des paroles de chanson en rapport avec les événements. Parenthèse refermée. Le trajet est interminable. Heureusement qu’il y a la radio pour se donner du courage.

7h50 : C&C sont coincés dans un bouchon à l’entrée de Grande Ville à cause d’un feu rouge situé juste avant un rond-point. Feu rouge qui est censé réguler la circulation, mais qui en fait crée tout seul un embouteillage. Ciconia peste, car elle voit bien qu’ils vont arriver en retard au rendez-vous de 8h00. Ciconio la met en garde : si elle continue comme ça elle va foncer dans la voiture de devant. Ciconia respire par le ventre pour patienter calmement.

8h00 : C&C passent enfin le feu et peuvent rouler normalement jusqu’au centre de PMA.

8h10 : Arrivée dans la salle d’attente. Il y a déjà une dizaine de personnes. Ciconia se laisse choir sur l’une des dernières chaises disponibles et souffle enfin.


La suite prochainement… Vous découvrirez comment Ciconia, dans ses rêves les plus fous, n’aurait jamais imaginé se retrouver nue dans la pénombre entourée de quatre hommes : un vieux médecin trop space, un noir, un jeune roux et… son mari qui observe la scène.

Le début des réjouissances [+ EDIT du midi]

Ciconia l’attendait, il est arrivé ! En avance ! Oh le beau J1 samedi !

Comme dirait l’autre : This Is It!

Les choses sérieuses commencent. Les réjouissances, plutôt.

Déjà, le port de la cup qui est plutôt concluant : pas de fuites, mais parfois une petit gêne. Peut-être que Ciconia ne la positionne pas toujours très bien car elle la sent de temps à autre, notamment au niveau de la vessie. Parfois, ça la ballonne, en quelque sorte. Sinon la plupart du temps, la Fée Clochette se fait oublier, ce qui est très confortable. Il faut dire qu’elle a déjà « perdu » les 2/3 de sa queue au fil des jours, cette petite ! 😉

Ensuite, point plus important : le calendrier du protocole IAC que l’on espère U comme unique, ainsi que les coups de fil à passer à la fois au centre de PMA (Grande Ville) et à l’hôpital de la gynéco Dr Grande (Moyenne Ville). En effet, J1 étant arrivé trop tôt pour faciliter les choses à C&C, la 1e écho de contrôle aura lieu dimanche. L’organisation, ici, c’est que les échos de contrôle se font la semaine avec la gynéco de Moyenne Ville (la gynéco de Ciconia, Dr Grande), mais qu’elle ont obligatoirement lieu au centre de PMA de Grande Ville le week-end. Ce qui signifie 1h30 de trajet pour aller se faire observer l’intérieur. Dimanche, C&C en profiteront pour faire du tourisme, du coup. Ensuite, pour les échos suivantes, il faut recontacter l’hôpital, qui dit que c’est le centre de PMA qui décide. Sauf que si dimanche en J9 Grande Ville décide qu’il y aura une écho le lendemain en J10, Ciconia doit quand même en avertir Moyenne Ville (et si elle appelle le dimanche, il n’y aura personne pour lui répondre). Bref. La routine PMA, quoi.

Samedi, quand Ciconia a demandé si le centre de PMA avait bien reçu les sérologies de C&C, la sage-femme a répondu sèchement que non, mais qu’ils n’avaient qu’à les amener le jour de l’insémination. Pourtant, normalement, les résultats ont été transmis au centre en même temps qu’à C&C, qui les ont eus jeudi… Cherchez pas à comprendre. Puis la sage-femme a ajouté qu’elle leur « faisait confiance », qu’ils étaient adultes, et que s’ils n’amenaient pas les analyses sérologiques le jour de l’insémination, il n’y aurait PAS d’insémination. Sympa, la façon de dire les choses.

Bien sûr, aujourd’hui, les sages-femmes sont injoignables –il reste 1h00 pour les contacter– et leur messagerie vocale est PLEINE. Super, merci pratique. Voilà où en est Ciconia. Ajoutez à ça la fatigue du week-end dans Frites Région (même si moralement elle en est revenue gonflée à bloc, merci les AMIES CHÈRES ❤ ), le boulot qui s’abat sérieusement (tout d’un coup), Ciconia doit se mettre en mode Warrior pour les jours qui viennent. Mais ça va le faire !

EDIT du midi : Ciconia a enfin réussi à joindre les sages-femmes et le secrétariat pour faire le point sur les sérologies. Ciconio doit faxer les sérologies demain du travail car visiblement le centre de PMA n’a pas reçu le bilan de Ciconia. Et puis l’écho en J9 (dimanche) à Grande Ville est confirmée, et s’il faut en faire d’autres à partir de J10 (lundi) à Moyenne Ville, alors Ciconia doit téléphoner le matin du J10 à l’hôpital de Moyenne Ville et prendre RDV pour le jour-même. Elle a quand même eu plusieurs personnes sympathiques au bout du fil aujourd’hui, ça compense la mégère de samedi 😀

Dans tous les cas, Ciconia n’a qu’à retourner à la pharmacie qui doit déjà avoir reçu le Gonal-F et l’Ovitrelle. Première injection jeudi soir en J6 (soir du cours de zumba) :

Pensez-vous que c’est OK de faire la première piqûre juste avant la zumba ?

Et sinon, les IAC ont souvent lieu quel jour en moyenne ? J12 ? J13 ? J14 ? (En sachant que les cycles naturels de Ciconia durent en moyenne 26,5 jours.)

Voilà, il y a beaucoup de questionnements, c’est ça être débutante. 😉

Essai « à blanc » concluant

Salut les copinautes !

Ciconia a eu le temps d’essayer sa nouvelle cup tout à l’heure ! « À blanc », car aujourd’hui, c’est J16 !

Bon, Ciconia est incapable de raconter des blagues comme les autres blogueuses (qu’elle admire pour ça, entre autres multiples raisons !)… alors pour un récit humoristique haut en couleurs, allez plutôt les lire ! Ciconia se contentera d’un rapport factuel succinct à titre purement informatif à l’usage des débutantes en cup comme elle. Wahou, ça a l’air chiant comme article…! Vous avez le droit de partir tout de suite.

Ce qu’elle peut dire, c’est qu’en pliant l’« engin », elle s’est quand même dit que ça allait être chaud de l’introduire inside. Et heureusement qu’elle n’a pas les ongles longs, car elle aurait risqué de se griffer ! Elle a donc opté pour le pliage en C –le plus simple a priori– et a tenté de faire entrer cette drôle de clochette dans son intérieur.

Une fois la coupe insérée, la tige était au départ encore visible et Ciconia sentait une certaine gêne au niveau des parois. Mais en la faisant remonter un peu, elle s’est sentie plus à l’aise et la tige a disparu de la circulation. Ciconia l’a laissée une petite heure pour voir ce que cela faisait de marcher, s’asseoir, etc. avec la cup, et impecc’ !

Poussée par la curiosité, elle a décidé de tenter un retrait en ayant pris soin de lire les précautions sur l’excellent site EasyCup au préalable. Ça lui a fait bizarre de s’inspecter comme ça, elle n’en a pas l’habitude ! Elle fini par réussir à saisir la cup (et pas la tige, c’est interdit !) pour la pincer et éliminer l’effet ventouse. Elle l’a « tortillée à droite à gauche » en la faisant descendre et elle a pu l’extraire complètement avec succès dans un bruit d’appel d’air des plus élégants.

Alors elle ne sait pas ce que cela donnera dans les conditions réelles, car le col sera différent, et la coupe sera pleine. Mais déjà, Ciconia est rassurée d’avoir pu manipuler et retirer sa cup correctement sans trop de problèmes !

Elle cherche toujours activement un petit nom pour sa nouvelle copine. Elle a pensé à La Fée Clochette, mais ce n’est peut-être pas très original ! 😉

Tadam !

Roulements de tambour… Tadam !

Ciconia a ENFIN reçu sa cup !

Elle l’a commandée en ligne il y a près de deux semaines en pensant naïvement pouvoir l’utiliser à la fin de ses règles ! Mais l’expédition (c’est le cas de le dire) a duré très longtemps. Ciconia a même pensé qu’elle ne la recevrait jamais, sa coupe florale !

Coupe-florale-rouge

Bon, en ouvrant le paquet, elle s’est dit : « Mais en fait, c’est petit ! », mais à la réflexion, elle la trouvera bien assez grande au moment de l’utiliser !

En tout cas, merci beaucoup pour vos tous vos avis dans le premier article sur le sujet. C’était impossible de suivre tous vos conseils, vu que le choix dépend de nombreux critères et que Ciconia est une grande débutante.

Elle a donc opté pour une coupe française rouge à tige grand modèle –en promotion en plus– !

Elle l’essayera sans doute hors période pour s’y habituer !

Coupe coupe

Le prochain J1 devant arriver d’un jour à l’autre, Ciconia songe elle aussi à essayer la coupe menstruelle, mais elle hésite encore sur le modèle et la taille.

Elle a utilisé le questionnaire du site Easy Cup, mais reste indécise. Il y a bien quelques conseils sur le forum, mais elle préfère faire confiance à ses copinautes ! 😀


Question 1 : Comment sont vos pertes ?
Assez fortes (il faut changer plusieurs fois par jour de protection jetable). > Enfin ça dépend des jours, hein !

Question 2 : Avez-vous des enfants ?
Non, mais je prévois d’en avoir un dans l’année. > NOTEZ L’IRONIE DE LA RÉPONSE !

Question 3 : Connaissez-vous l’étroitesse de votre vagin, et la fermeté de votre périnée ?
J’ai quelques années de rapports sexuels, mais je suis toujours étroite. > ENFIN JE PENSE ! Quelle question, qu’est-ce que j’en sais si mon périnée est musclé ?!

Question 4 : Êtes-vous à l’aise avec les manipulations d’insertion/retrait dans le vagin ?
Tout à fait, j’étais à l’aise avec les tampons et avec mon corps : cela ne me posera aucun problème.

Question 5 : Vos pertes sont-elles liquides ou cailloteuses ?
Elles sont plutôt fluides, comme du sang normal, liquide.

 Nous vous conseillons les modèles suivants :

cup


Et vous ? Que conseilleriez-vous ?

Octobre tiendra-t-il sa revanche ?

Ciconia pensait faire son IAC1 (ou IACU pour être optimiste !) en septembre. Elle avait estimé son J1 aux alentours du 11 septembre, donc une insémination proche du jour de l’automne. Or, son dernier cycle a été plus court que prévu, ce qui ramènerait le prochain J1 au 7 ou au 8 septembre.

Jusque-là, rien de bien embêtant.

Entre-temps, l’assistante sociale, Mme Accorte, a rencontré C&C lundi et leur a fixé le rendez-vous à domicile pour le lundi 22 septembre au matin. L’IAC1 risquerait de tomber le même jour !

Et puis la psy souhaite les revoir une 3e fois aussi. Septembre portera donc les couleurs de l’adoption.

Ciconia ne voudrait pas commencer ses premières stimulations pendant les derniers RDV d’adoption, qui sont déjà suffisamment sources de stress et demandent une certaine organisation avec le travail de Ciconio.

C&C ont donc décidé de reporter l’IAC1 à octobre. Normalement, d’ici-là, le parcours du combattant de demande d’agrément touchera à sa fin et ils l’auront l’esprit plus léger. Ils estiment que c’est important pour terminer la demande d’agrément sans mentir sur la PMA, puis débuter la PMA en toute sérénité.

Par ailleurs, l’IAC1 aurait lieu autour du 18 octobre, quelques jours avant leur départ pour un mariage en Normandie. Dommage pour les kilomètres à faire les 23 et 26 octobre, mais au moins ce voyage de quelques jours pourrait les aider à ne pas trop cogiter… même si C&C seront entourés de couples avec bébé, enfants, et sûrement de gros ventres… :-(.

A part ça, les parents de Ciconia viennent de repartir pour leur maison principale. Ciconia n’a pas réussi à leur parler de la PMA hier soir au dîner, mais elle ne veut pas se forcer à le dire si elle ne le sent pas. Elle pense qu’elle en parlera au moment de commencer l’IAC1 cet automne. Sans se mettre la pression.

C&C débutent aujourd’hui leurs vacances de deux semaines « mi-travaux, mi-détente » à la maison. Ils ont du pain sur la planche : lambris de leur future chambre, entre autres !

Ciconia pense avec émotion aux copinautes qui sont toujours dans l’attente, qui viennent de passer la première échographie, viennent d’accoucher de leur étoile ou sont proches de la naissance de leur ou leurs bébés… Lorsqu’elle commencera la PMA, espérons que la routourne roue aura tourné pour certains, dans le bon sens.

En octobre, cela fera un an que Ciconia lit des blogs de PMettes. Son premier, c’était celui de Madame Pimpin. ❤ D’ici octobre, Madame Pimpin aura ses deux petits Perlimpinpin dans les bras. 😀

Ciconia aime le mois d’octobre et cette phrase tirée de la chanson de Francis Cabrel :

Octobre tiendra sa revanche.

Serait-ce de bon augure…? 😉

Le jour des surprises dans la boîte aux lettres

Coïncidence du calendrier, tout comme Miliette Coquette, Ciconia a reçu un magnifique courrier LOLILOL ce midi de la part des couches Pampitup, contenant une petite lettre, un petit magazine et des petits bons de réduction, tout cela pour la petite Madame Ciconia Tenvapas, jeune môman, et son petit nouveau-né.

WTF !!! D’où ça sort, ça ?!!

Déjà que d’apprendre la nouvelle du suicide de Robin Williams lui en avait foutu un coup ce matin, autant vous dire que Ciconia, déjà affaiblie, a jeté ledit courrier à la poubelle direct ! Et non, elle ne fera même pas profiter une jeune môman des réducs, c’est pou-belle.

Elle en a profité pour jeter également le catalogue Auberk printemps-été 2013, vestige de sa courte période de grossesse (catalogue pris timidement en magasin la veille de la première gouttelette de sang de sa fausse couche… elle n’aurait jamais dû se le permettre… superstition quand tu nous tiens)…

C’était la goutte d’eau qui faisait déborder le vase. Ciconia attend ses vacances avec impatience, car elle doit subir l’humeur massacrante de Ciconio depuis des jours, est fatiguée, se trouve moche et vieille, en a marre du sale temps un jour sur deux, bosse sur un projet chiant cette semaine, voit tout en noir, n’arrive pas à recontacter vraiment son amie qui a un bébé, regarde trop le ventre de sa belle-soeur pour voir si elle serait pas enceinte, a eu mal à son ventre et à ses reins hier à cause de ce J1 de m*rde et tout et tout.

Faites pas attention, c’était la minute défouloir, un post sans intérêt autre que de se sentir mieux après.

Ciconia va se coucher, encore 10 jours et elle sera en vacances. VIVEMENT.