Le nouveau psy : réaction à chaud

Flashback de mardi soir :

22h00 : je sens la fatigue m’envahir et j’attrape mal à la tête… Je me prépare à aller dormir en appliquant sur ma langue quelques gouttes de trois Fleurs de Bach triées sur le volet pour être plus zen, du paracétamol pour chasser cette migraine naissante et trois Euphyt*se (oui, j’ai préféré mettre la dose) pour dormir à poings fermés. Je relis en diagonale les documents sur l’adoption remis lors de la première réunion d’informations. Celle-ci remonte presque à 1 an (mars 2014) alors je me rafraîchis la mémoire pour que Ciconio et moi employions les bons termes demain matin. L’enjeu est de taille, nous devons être à la hauteur ! Même si nous ne souhaitons pas ressortir des phrases toutes faites, nous préférons nous préparer encore, un peu comme pour un entretien d’embauche.

22h30 : je fais un petit résumé à Ciconio des phrases et idées intéressantes à avoir en tête demain matin le cas échéant, puis je plonge bientôt dans les bras de Morphée…

Aujourd’hui :

7h20 : le réveil sonne. Je n’en reviens pas. Ça fait trois semaines au moins que je ne m’endors pas avant 1h00 du mat’, et là j’ai dormi d’un trait pendant 8h30 ! Je suis contente, j’aurai une tête un peu moins sale que d’habitude pour l’entretien. Rebelote avec les Fleurs de Bach.

8h50 : grand départ. C’est triste de constater comme la neige a fondu, mais au moins, c’est plus facile pour rouler.

9h15 : petite visite au magasin de bricolage pour se faire une idée des faïences susceptibles de nous plaire pour les futurs WC. La Chouette, si tu as des idées de déco, on est preneurs !!! 😉

9h40 : Ciconio erre encore dans les allées à la recherche de croisillons, et je commence à stresser de peur d’arriver en retard. C’est idiot car nous sommes à 5 minutes du lieu du rendez-vous, mais je suis comme ça… Et puis je dois impérativement aller au petit coin avant !

9h50 : nous y sommes. On nous fait patienter dans le hall d’entrée flambant neuf où trônent une dinette en plastique et des jeux de construction. Alléluia, j’ai le temps de visiter les toilettes.

9h55 : un petit homme blond descend les escaliers. Il est tout de gris vêtu, dans un style décontracté, mais chic. Souriant, il nous demande de bien vouloir patienter quelques instants pendant qu’il prépare la salle de torture.

10h00 : il nous invite à le suivre dans une pièce assez grande et à nous asseoir à la grande table (dommage, j’aurais préféré la table des petits nenfants) 😛

Et jusqu’à 11h25, eh bien…


Par crainte du mauvais œil, je n’ose pas trop m’avancer car rien n’est gagné, mais nous pensons que ça s’est bien passé. 😉

En résumé, on a d’abord dû expliquer pourquoi selon nous le rapport psy de sa collègue avait été défavorable, puis parler de notre projet. Le ton était radicalement différent de celui employé par Maléfique. Ce psy-là, déjà, nous a dit que pour lui aussi, c’était difficile de devoir évaluer des personnes, et il n’était pas présomptueux ou méprisant comme Maléfique. Nous l’avons trouvé plus humble et plus à l’écoute. Il nous a semblé qu’il cherchait vraiment à bien saisir nos propos et qu’il était moins dans le jugement que sa collègue.

Aujourd’hui, il n’a pas mentionné la PMA. Il nous a juste demandé avec beaucoup de tact si on souffrait d’infertilité — ce à quoi nous nous sommes contentés de dire que nous avions reçu le diagnostic d’infertilité inexpliquée et l’hypothèse d’insuffisance ovarienne, point. Nous n’avons pas mentionné la fausse couche ni les essais PMA. Nous n’avons pas caché que nous essayions naturellement aussi depuis bientôt 4 ans, mais encore une fois, cela n’a pas eu l’air de le faire « tiquer ».

Quant au rythme de l’entretien, rien à voir avec ce que nous avons connu avec Maléfique. Au lieu de recevoir des questions et des questions sans répit comme des coups de poing (ce que j’avais ressenti la dernière fois avec Maléfique), cette fois je nous ai sentis acteurs d’un véritable échange. Il a semblé aimer notre discours sur notre façon d’imaginer l’accueil de notre enfant adoptif (assurer sa sécurité, gagner sa confiance, comprendre son besoin de régression éventuel, etc.) et l’éducation que nous souhaiterions pour lui (aimer ne suffit pas, il faut aussi savoir dire non, poser des limites pour qu’il se sente en sécurité, etc.). Nous sommes tombés d’accord sur de nombreux points, du moins c’est mon impression.

Après, cela suffira-t-il à le convaincre de notre capacité à être de bons parents adoptifs ? Nous en aurons le cœur net en avril. Nous nous disons que dans tous les cas, son rapport ne peut pas être pire que celui de Maléfique. Nous avons fait du chemin depuis et en avons tiré quelques leçons, notamment de faire attention à être bien clairs dans nos propos. Par ailleurs, comme il sait qu’il est le deuxième psychologue à nous voir, sa démarche est encore différente.

En tous les cas, nous avons apporté une pierre de plus à l’édifice de notre projet d’adoption.

La suite le 16 mars !

❤ Merci infiniment pour vos encouragements et conseils qui m’ont portée ce matin ❤

Sur ce, je vais courir un peu dans ma campagne… après des mois d’arrêt de jogging pour cause de tendinite, puis de mauvais temps. Le soleil brille, il fait bon et mon cœur est un peu plus léger. Je m’occupe de mon corps, maintenant !

Gros bisous à tous !

Publicités

36 réflexions sur “Le nouveau psy : réaction à chaud

  1. Nous sommes sortis sereins de cet entretien la et cette serennite je la ressens dans tes écrits. C’était l’approche constructive dont vous aviez besoin! Un psy n’est pas là pour juger meme si cest dans le cadre d’un projet d’adoption mais s’assurer juste de la fiabilité de votre projet, ce qu’il a fait et je ne doute pas une seule seconde de votre sincérité réciproque. Vous avez eu raison. ❤️

  2. Je suis très heureuse de te lire aussi sereine. Je guettais le compte rendu, mais sur mon tel, mozilla fait bugguer tes articles. D’où mon absence de commentaire dans le post précédent. Vivement la suite !! Bisous.

  3. Je suis très contente que ça se soit bien passé ! On attend le rapport avec impatience. On se met une de ces pressions avec tout ça…
    Moi aussi j’ai repris le footing, ça fait un bien fou 🙂
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s