Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous…

Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous… ou déformé, grossi…

Voilà ce que C&C auraient aimé savoir avant les rendez-vous psy pour l’adoption.

Ils auraient aimé savoir qu’il fallait envisager les rendez-vous psy pour l’adoption comme des entretiens d’embauche, en préparant leurs réponses tels de bons élèves. Ils ont cru qu’en étant sincères, comme ils pensent être « des gens bien », ça se passerait forcément bien.

Mi-novembre, ils se sont rendus à la DSSD de Moyenne Ville pour prendre connaissance des rapports de l’assistante sociale et de la psychologue.

  • Rapport AS : excellent en tous points.
  • Rapport psy : défavorable. Passons sur la faute à leur nom de famille en couverture, si ce n’était que ça… Le rapport n’était que raccourcis, conclusions hâtives souvent basées sur une seule phrase prononcée par Ciconio ou Ciconia, incompréhensions totales, psychologie de comptoir. Un grand miroir déformant de leurs propos et même de leur dynamique de couple et de leur nature profonde. Si C&C peuvent tenir compte de certaines remarques (car ils ne sont quand même pas complètement idiots ou butés et savent se remettre en question), la majorité des phrases a soulevé en eux un immense dégoût de ne pas avoir été cernés, écoutés, compris…

Ciconia avait bien eu l’impression que la psy cherchait toujours la petite bête, mais elle pensait quand même que leur rapport serait, sinon favorable, au pire « réservé ».

DÉ-FA-VO-RABLE. Ça veut dire que pour cette psy, C&C ne sont pas de bons parents adoptifs potentiels.

L’assistante sociale a déclaré à C&C qu’elle avait été « stupéfaite » à la lecture du rapport psy.

Comment est-il possible que C&C aient donné cette impression-là ? Et que le courant soit passé merveilleusement bien avec l’assistante sociale qui n’a été que louanges dans son rapport ?

Il est même presque drôle de voir à quel point des choses dites par C&C aux deux femmes ont été interprétées différemment et retournées contre eux par la psy alors même que l’AS les tournait en leur faveur.

Bref… Ce serait trop long, trop dur et inutile de tout détailler ici… Ciconia est tellement fatiguée et éprouvée par tout cela… Elle qui pensait naïvement pouvoir annoncer à la famille qu’ils avaient l’agrément aux prochaines fêtes de fin d’année…

Après concertation de l’EFA via la ligne d’écoute anonyme et la lecture de témoignages similaires ô combien nombreux dans des forums sur l’adoption, C&C ont demandé une nouvelle évaluation psychologique avec un autre psy. On leur a effectivement conseillé de ne pas passer devant la Commission d’agrément avec un rapport défavorable, au risque d’être pénalisés plus tard auprès des OAA même s’ils obtenaient l’agrément.

Toute la procédure est donc prolongée. Un psy (un homme cette fois) doit prendre contact avec eux et rendre son rapport pour fin mars.

Si Ciconia n’a pas réussi à écrire sur son blog depuis près d’un mois, c’est à cause de ce rapport. Elle en a pleuré de rage. Elle a ruminé pendant des jours et des semaines. Elle ne décolère pas, même si elle s’est quand même un peu calmée.

D’abord dégoûtée, elle a ensuite ressenti de la honte. Avec le recul, elle se dit qu’il n’y a pas de quoi avoir honte. Honte de quoi d’abord ? De ne pas rentrer dans les cases prédéfinies par la psy qui avait l’air de leur préférer les quarantenaires ne pouvant plus espérer de procréer naturellement ? Honte de son mari et d’elle-même qui ont l’« audace » d’être « jeunes » (enfin tout est relatif, n’est-ce pas !), d’avoir comme idéal de famille un/des enfant(s) adopté(s) ET un/des enfant(s) biologique(s) et de lui avoir dit ? Honte de ne pas être allée voir un psy après la fausse couche alors qu’elle avait été tellement bien entourée qu’elle n’en avait pas ressenti le besoin et pense sincèrement avoir fait son deuil ? Honte d’avoir pleuré devant la psy –NON PAS PAR RAPPORT À LA FAUSSE COUCHE, CONTRAIREMENT AUX DIRES DE LA PSY– mais parce que cette dernière lui avait dit sèchement « Vous voyez l’adoption comme de l’humanitaire ?! ». Elle avait pleuré parce qu’à ce moment-là, les signaux avaient viré au rouge et elle s’était dit que si la psy lui disait ça, c’est qu’elle n’avait rien compris à tout ce que C&C lui disaient depuis des heures.

Non, cette femme n’a rien compris. Rien. Elle s’est contentée de récolter ça et là les phrases de C&C qui allaient étayer son opinion (sûrement préétablie dès la fin du premier entretien) et d’omettre les phrases qui ne corroboreraient pas son rapport.

Voilà pourquoi Ciconia a été absente de son blog pendant près d’un mois. Elle a réussi à féliciter les bonnes nouvelles des copinautes, mais elle n’est pas parvenue à soutenir les copinautes en souffrance, parce qu’elle était en souffrance elle-même et n’arrivait pas à s’en ouvrir sur son blog.

Elle essaye de garder le moral, mais elle sait que le nouveau psy est leur dernière chance et que si son rapport est ne serait-ce que « réservé », C&C pourront faire une croix sur leur rêve d’adoption.

Et comme la PMA n’est pas miraculeuse, ils imaginent pour la première fois que leur avenir pourrait bien se dessiner à deux… seulement.

À deux, sans enfants. 😦

Publicités

37 réflexions sur “Tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous…

  1. C’est fou que de si grandes conséquences puissent déboucher d’avis de personnes si incompétentes et fermées. J’espère que le second psy sera en phase avec vous. Courage et bisous

  2. Ça me dégoûte. Bien sûr qu’il ne faut pas confier des enfants à n’importe qui (encore que la Nature elle s’ y amuse souvent) mais cette intrusion du parcours d’adoption…
    J’espère que tu te relevés et surtout surtout j’espère que vous ne doutez pas de vous

  3. C’est dingue que l’avis d’une seule personne compte autant, cela devrait être le croisement de plusieurs avis. Il suffit qu’elle soit mal luné pour avoir beaucoup trop d’influence sur votre vie. Je suis désolée, j’espère que le 2nd psy vous comprendra mieux.

  4. Oh la la, non, non, et non, vous êtes encore loin du « à deux sans enfant », et ce, pour plein de raisons. La psy n’a rien compris, malheureusement, et j’ose espérer que le prochain psy rétablira les choses… Je suis sincèrement navrée pour ce qui vous arrive, mais si la procédure sera plus longue, cela ne signifie pas que vous n’aurez pas cet agrément, n’est-ce pas ? Courage et plein de bises !

  5. Je suis écœurée vraiment. Parce que l’agrément c’est une somme d’individualité qui jugent et si tu tombes sur quelqu’un qui ne comprend pas il se passe ça ! Les AS nous ont aussi demandé si pour nous adopter était comme de l’humanitaire. Pardon? Parce que certaines personnes voient ca comme ça ? C’est un QCM le truc en fait et si tu n’es pas dans les cases tu prends la porte? Franchement si c’est le cas il faut être vraiment maso. Pendant l’agrément on nous fouille, on se met à nu, on aborde tout. Des choses que des fertiles n’ont pas à se demander. Boreal mais ca n’est pas déjà assez dur? Nous avons eu la chance de tomber sur une psy formidable car nous c’est une rencontre avec une association qui nous a fait plonger… La psy a tenté de rattraper et nous rassurer sur notre projet, sur notre dossier… Je comprends ton chagrin ta colère et ton incompréhension. Il va me falloir du temps, comme toi, pour raconter ce que nous avons vécu la semaine dernière… Entre désespoir et chagrin, entre honte et colère. Vous avez raison de demander une nouvelle évaluation et je suis convaincue que la prochaine sera fidèle à ce que vous êtes et à l’image de ce qu’ont dit les AS. Je pense fort a vous… ❤️

  6. Oh non…
    Je sais pas quoi te dire… Je trouve ça dingue que vos avenirs soient suspendus à des gens qui n’écoutent pas.
    J’espère vraiment que le prochain psy saura vous comprendre.
    Des câlins…

  7. Oh mon dieu… Je suis profondément attristée et dégoûtée de la réaction de cette bonne femme. Sincerement. Heureusement que vous pouvez avoir un deuxième avis mais ça fait ch**r que l’attente soit du coup prolongée.

  8. Ça me fait bcp de peine que tu aies souffert en silence pendant si longtemps. Quelle cruauté ce parcours où l’on est bien trop vite jugés et mème par des personnes censées être professionnels on peut être si mal jugés, c’est dur.
    Je te fais un gros câlin en espérant une suite favorable

  9. Je suis tellement triste et en colère pour vous. Comment peut-il y avoir tant d’incompréhension et un tel manque d’empathie de la part d’un professionnel formé à l’écoute ?
    Je vous souhaite d’être entendus avec le prochain psy et surtout d’être compris.
    J’espère que ce nouvel avis rejoindra celui de l’assistante sociale.
    Gros bisous Ciconia

  10. Je suis choquée de lire ça, et attristée…Ton blog’ transpire l’amour, le respect, et l’ouverture, vous avez l’air d’être de belles personnes…Raccroche toi au rapport de l’AS…
    J’espère que le prochain psy pourra voir les parents qui sont en vous, et pourra comprendre les gens ce que vous êtes…

  11. Je ne connais pas le fonctionnement du parcours adoption.
    Un couple de collègues ont eu un enfant naturellement et ils ont eu ENVIE d’adopter. Oui, sans aucun problème de fertilité ; ils rêvaient d’être parents par l’adoption. Ils avaient follement ENVIE des deux. Et ce sont des gens exceptionnels qui ont ouvert des écoles au Burkina Faso et des enseignants type top. Bref, je comprends difficilement les conclusions de ce rapport….

  12. Ca me rend dingue de te lire, alors toi qui l’a vécu je n’imagine même pas dans quel état tu dois être.
    Pour tout dire on envisage l’adoption mais sachant à quel point ces rdv pour l’agrément peuvent être horribles on a toujours pas trouvé le courage de se lancer.
    J’espère que le prochain rapport psy rejoindra celui de l’AS.

  13. Et bien moi qui allait jouait la carte de l’honnêteté pour ce rdv, je vais revoir ma copie. J’ai une sainte horreur de mentir. Je vais devoir me forcer, mais si c’est ce qu’ils préfèrent, et bien je vais leur servir sur un plateau d’argent.
    Comme quoi il est préférable d’être malhonnête pour obtenir ce que l’on désire. L’honnêteté ne paye visiblement pas….c’est écoeurant.
    Grrr je suis révoltée.
    J’espère que le second psy vous écoutera comme il se doit, et saura analyser objectivement.
    Plein de bisous de réconfort à toi

  14. Je suis désolée de lire ce que tu as vécu, c’est extrêmement rageant d’être jugé d’une telle façon.
    Ca me met en colère, vraiment. Dire que les gens qui parlent toujours sans savoir répètent à l’envie que si la pma n’aboutit pas, c’est pas grave, il « suffit » d’adopter.
    Le preuve que non.

    Plein de réconfort pour vous, vous n’avez pas à avoir honte de votre honnêteté, vous n’êtes coupable de rien mais bien victime de l’administration qui ne sait pas recruter des psy compétentes pour accompagner les familles dans ces projets d’adoption.

  15. Tu as raison de ne pas te remettre en cause, ce que tu vis est déjà suffisamment difficile comme cela. C’est déjà la loterie, la PMA, même si on n’a pas tous les mêmes chances au départ. Et c’est triste de voir que c’est encore la loterie dans la procédure d’adoption, selon le psy sur lequel on tombe. On reproche le plus souvent aux couples de ne pas avoir fait le deuil de l’enfant biologique, surtout si tu as eu le malheur de dire que tu poursuis la PMA. Comme si l’adoption devait nécessairement être un plan B, et que les potentiels parents qui passent devant le psy étaient des demeurés profonds incapables de mesurer les spécificités de la parentalité adoptive, incapables de souhaiter vivre cette parentalité à côté de la parentalité biologique. J’ai des amis autour de moi qui ont adopté une petite fille après avoir eu des enfants biologiques. Selon ces psys, il faudrait donc qu’ils tuent leur gosse 100 % Bio pour avoir l’agrément ? Ou alors ils étaient incapables d’adopter ? Leur quotidien démontre bien le contraire aujourd’hui…
    Tu as bien raison de demander une seconde évaluation. Plein de courage, on t’embrasse très fort.

  16. Ne te décourages pas ciconia. Un avis défavorable aussi dur est il à encaisser ne présage rien pour la suite.
    J’ai un couple d’amis qui ont eu 2 avis défavorables, ils ont refait une enquête avec 2 autres travailleurs sociaux et ont eu 2 avis favorables et leur agrément.

    Pour notre propre dossier, j’ai aussi été très choquée des rdv psy et ces conclusions ne sont pas en rapport avec ce que je ressens et ce que l’on vit. Perso j’ai pleuré devant elle quand elle nous a demandé si nous voulions une fille ou un garçon, je lui ai dit que j’avais l’impression d’être a la SPA et de choisir un animal. Elle m’a répondu que si cette simple question me mettait dans cette état, j’étais sûrement trop fragile psychologiquement pour adopter. WTF???!!!!
    Pareil quand on a abordé ma fausse couche, elle a trouvé que j’étais trop froide pour en parler….. Et a chaque rdv elle revenait sur le sujet PMA, jusqu’à ce que je lui dise que tant que je ne serais pas menauposée j’aurais toujours l’espoir du miracle.

    Gardes a l’esprit que c’est l’avis d’une personne et que tout n’est pas fini, loin de la.

  17. Mais quelle co*** cette psy, c’est dingue quand même de foutre sa merde comme ca…
    Ton récit m’a beaucoup attristé et m’a révolté également. Vous faites bien d’en voir un autre malgré le délai…
    Je comprend ta rage, évacue là surtout !!
    Gros bisous

  18. Courage un avis ne peut pas suffire surtout que là ils sont diamétralement opposés! T’inquiètes pas et fonce vers le 2nd round bises

  19. Je suis super triste de lire ton post.
    Effectivement, nos vies sont sans cesse suspendues au bon vouloir de peu de personnes. Nous avons souvent mal vécu ces rv pour l’agrément. Tout comme « no babies », l’impression dégueux de faire son marché à la spa, sa liste de courses. Non, pas trop vieux ni trop handicapé siouplait, sans maladie contagieuse… On se dégoûtait. Et notre parcours pma qui continuait et qu’on cachait. On a joué un rôle, menti, beaucoup, souvent. Horrible. On a pris ça du côté de la rigolade en se disant que si on s’engageait vraiment dans l’adoption, il serait temps d’être honnête. Quoique.( on est passés en commission mais on n’a pas le verdict)

    Vous avez deux mois pour apprendre à bluffer, mentir, sourire. Et trouver des arguments pour donner une explication aux propos de la psy, qui vont être lus. ( on a du mal s’exprimer, depuis on y voit plus clair, …).
    Vous serez au top pour mars.
    Et je te rassure, ( et c’est ça qui me bouffe), 99% des postulants pma+adoption seraient de bons parents!
    Votre colère est saine et justifiée. Pas votre honte. Oust, dehors la honte!!
    Bisous doux…

  20. Oh non Ciconia que c’est injuste et rageant de lire le verdict lamentable de cette bonne femme… ils n’ont pas le droit ! Ça me révolte ! C’est plutôt ce système de décision arbitraire qui est honteux ! Pas toi, oh ça non. Le second avis inversera la vapeur je l’espère. Et j’espère que votre rêve de famille idéale triomphera sans trop souffrir de ce nouveau contretemps. Je pense fort à toi et je t’envoie des bisous.

  21. Non mais qu’est-ce que c’est que cette merde de psy de mes deux? Elle mériterait un cassage de gueule en bonne et due forme cette rombière!!! J’espère de tout cœur que le deuxième avis fera l’affaire et je comprends ton désarroi devant une « spécialiste » si stupide.

  22. Je suis désolée que cette c*nnasse vous fasse payer votre honnêteté…
    J’espère de tout cœur que le 2e psy sera plus ouvert aux personnes que vous êtes et ne cherchera pas a vous coller une étiquette… Le fait que vous n’ayez pas fini votre pma a t’il joué? Je sais que dans notre région ça peut être la cause d’un refus d’agrement, même si c’est débile.
    Plein de bisous

  23. Mais non, t’as surtout pas à avoir honte! C’est elle qui devrait avoir honte de t’avoir fait pleurer, d’avoir rien compris. Je suis désolée et je comprends à quel point vous avez dû vous sentir mal. C’est long jusqu’à mars mais je suis sûre que le nouveau psy sera plus intelligent! Gros bisous et courage

  24. Je découvre ton blog grâce au défi cartes de Julys.
    Non mais, c’est vraiment n’importe quoi! Je suis scandalisée. Je trouve ça dingue que cela ne repose que sur l’avis d’un seul psy. J’espère que le 2ème avis sera plus humain et moins aveugle.
    Des bisous

  25. Ça me débecte cette « libre interprétation ». Un avis défavorable juste parce que la psy avait ses ragnagnas, ne s’est pas faite ba*iser depuis trop longtemps ou que son coiffeur a raté sa coupe? Et puis quoi encore? J’ai toujours trouvé ça terrible quand je lisais sur les forums qu’il fallait jouer à fond la carte du « deuil de l’enfant naturel » et surtout ne pas évoquer du tout la PMA pour ne pas risquer un refus… il faut croire que c’est bien naïf de vouloir être honnête face à des gens pareils. Ils feraient bien d’aller faire un tour des fertiles qui battent ou tuent leurs gosses au lieu de nous faire chi*er. Je suis furax que vous ayez du entendre des inepties pareilles et j’espère de tout coeur que le 2e psy pourra entendre et surtout comprendre tout ce que vous lui direz. Courage Ciconia, l’espoir est toujours là.

  26. Que ça m’énerve de lire ça. Comment sur l’avis d’une seule personne on peut juger si un couple est « apte » a adopter?!? Il y a tellement d’écueils possibles dans une conversation, tellement de cas où la compréhension est difficile. comme dans toute interaction humaine, il y a des personnes avec qui le courant passe mieux, est ce que pour autant si on a pas d’atome crochu avec un couple on peut décider que du coup ils ne feraient pas de bons « adoptants »!!! Bref ça me révolte et je comprends que tu en sois encore toute retournée. Avoir l’impression qu’être honnête se retourne contre toi…
    J’espère de tout cœur que ce second psy sera moins obtus, que vous pourrez avoir un entretien où vous serez serein et qu’ainsi il percevra quelles personnes merveilleuses vous êtes.

    Gros bisous.

  27. Non non non et non ! Quelle injustice ! Quelle salope ! Mais pour qui elle se prends ? Si vous vous n’êtes pas de bons parents potentiels, qui l’ai ??? Je suis révolté et souhaite de tout coeur que ce nouveau PSY inverse complètement le rapport et que l’assistante sociale pèse aussi favorablement dans votre balance. J’espère de tout coeur que ça n’est qu’un contre temps et rien d’autre parce que OUI vous allez l’avoir votre petite famille de rêve. Et en attendant Ciconia pas de honte ! Tu es quelqu’un de bien. Aller ma belle, on reprends des forces et en avant ! Des bisous

  28. Quelle tristesse à la lecture de ton post… on se demande si c’est pas ces psys là qui devraient consulter, nan mais sérieux c’est quoi son problème ?! Elle est où l’impartialité, car il en manque cruellement là. Vivement un deuxième avis avec des gens compétents qui font preuve d’un minimum d’indulgence et d’empathie, eux. Bisous

  29. Olalala… j’espère de tout cœur que le deuxième psy fera son travail correctement, et saura voir que vous ferez des parents formidable !!!
    Moi ça me hérisse le poil qu’il faille être juger par des tiers qui décident de notre avenir…. s’il fallait faire passer chez le psy tous les gens qui veulent se reproduire la terre serait bien moins peuplée !!!
    Tout plein de courage !!!!

  30. Oh je suis si triste que tu ai vécu ça…ça sent la psy de comptoir…j’espère que vous tomberez sur une professionnelle ma prochaine fois; vous faites bien de demander un deuxième avis car c’est le pb des professions qui traitent de l’humain, il peut y avoir de gros malentendus et on peut tomber sur des c***! Courage et gros bisous!!!!!

  31. C’est injuste. Profondément injuste. Nous avons eu la chance d’avoir un excellent contact avec la psy et l’éduc lors des entretiens d’investigation. Mais, alors que je hais le mensonge et que je ne sais pas mentir, nous avons dit que la pma était derrière nous. Que c’était un parcours trop difficile. Ce qui nous a aidé à « mentir », c’est qu’à cette époque – là on était en longue pause (1an). Et j’avoue que le fait de vouloir un enfant plus qu’une grossesse (ce qui est vrai dans mon cas mais qui ne l’est pas pour tout le monde, et ça se comprend parfaitement! ) a sans doute aidé à obtenir l’agrément.
    Je ne te dis évidemment pas ça pour te narguer ma belle. Je suis vraiment triste pour vous. Mais peut-être qu’il va falloir modifier un peu vos propos et si notre vécu peut aider… En tout cas, je te l’ai déjà proposé, mais si tu as besoin d’en parler, de poser des questions ou autre, n’hésite surtout pas. Bisous et câlin de réconfort.
    Ps: j’espère qu’en parler aujourd’hui t’aura fait du bien. Ici, personne ne doute que vous serez de très bons parents! Alors surtout, ne doutez pas de vous…

  32. 😦 je n’avais pas vu/lu ce post. Tain, ça fait mal, ça rend dingue même. Je suis triste pour toi, que ce soit retardé, c’est déjà tellement long. Je ne doute pas une seconde que vous serez (oui serez, au futur) de bons parents. Des psys totalement nuls il y en a, mais pas que. Et le rapport de l’AS est rassurant. Le 2ème avis psy sera le bon et le début de votre belle histoire de parents. Je te le souhaite tellement fort ❤

  33. Je sors de mon sous-marin pour te dire à quel point je suis choquée par cet article.
    Quelle injustice. Quelle honte de juger les gens comme ça et de leur infliger ça. Ca fait tout aussi mal qu’une fausse couche…
    Je me retrouve bcp dans tes paroles, j’aurais voulu adopter ET avoir des enfants naturels (je suis aussi en PMA et je travaille chez moi, moi aussi je cumule toutes les tares :-p)
    Sur ce je continue ma lecture, en espérant j’espère que tout se termine bien pour toi et que cette psy maléfique n’est plus qu’un mauvais souvenir !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s