Entre deux rives : impressions post-IAC + EDIT « Boobs & PDS »

L’Après…

Après-midi de l’IAC : une fois à la maison Ciconia et Ciconio mangent de bon appétit et remettent leur intérieur en ordre. Ciconia se rend à la pharmacie pour commander le Progestan. Ils n’en ont pas, il faut revenir le lendemain matin. Enfin, Ciconia, croulant de fatigue, dort comme un loir de 16h00 à 18h00. Ciconio, tel un Prince Charmant, la réveille pour le repas du soir. Elle mange et se recouche immédiatement. Ça crève, les émotions d’une IAC !

DPO1 : après une excellente nuit de sommeil pour rattraper sa nuit blanche pré-IAC, Ciconia retourne à la pharmacie. Il y a un monde fou ! Heureusement, la gentille pharmacienne (pas la patronne, qui voulait lui refiler ses produits anti-vergetures l’autre jour) avance directement jusqu’à Ciconia pour lui remettre la boîte de Progestan afin qu’elle n’attende pas pour rien. Ciconia la remercie chaudement et la nomme définitivement Sa Pharmacienne Préférée. Puis elle découvre les joies des ovules de progestérone. Enfin, la joie des effets qui s’ensuivent après l’insertion. 😉 Si ce n’était que ça, Ciconia aurait l’esprit tranquille…

…Mais de DPO1 à DPO5 : son utérus, ses ovaires et donc sa tête de linotte cigogne travaillent, travaillent, travaillent… Pesanteur dans l’utérus, sensation de sentir exactement où se trouve son utérus, très légère douleur aux ovaires, mal aux reins, fatigues passagères, jambes lourdes, tout cela amplifié la nuit et selon les postures adoptées pour essayer de dormir. Symptômes qu’elle attribue aux hormones injectées et insérées. Du moins, elle essaye de s’en persuader. Si elle n’était pas un petit peu superstitieuse comme toute PMette qui se respecte, elle serait allée chercher le coussin d’allaitement acheté il y a 1 an 1/2 lors de son début de grossesse pour ce même problème de jambes lourdes. Elle avait commencé à saigner le lendemain de cet achat. 😦 Elle ne s’en est pas resservie depuis la fausse couche. Seul Ciconio l’a utilisé une fois après s’être bloqué le dos…

DPO6 : accalmie dans les symptômes. Ça tombe bien, le travail reprend de plus belle, il faut assurer.

DPO7 : Ciconia ressent à nouveau des tiraillements dans l’utérus, surtout en position assise et allongée jambes repliées. Il faut dire qu’en fin d’après-midi, elle a fait un peu de « sport » pour aller chercher ses habits d’hiver au grenier et nettoyer la cabane des chèvres et tout préparer pour que les mascottes (chèvres et chattes) aient tout ce qu’il faut pendant leur absence. Elle a beau y être allée cool pour manier la fourche à fumier (ça fait rêver, hein !), elle se dit que ses douleurs reviennent à cause de cet exercice.

DPO8 : grand départ pour le week-end de mariage en Normandie. C&C se partagent le volant et rejoignent un couple d’amis parents d’une petite fille de 3 mois sur le parcours. Ils continuent le chemin ensemble en faisant des pauses « biberon ». Ils prennent leurs quartiers dans une chambre d’hôtes de caractère et dînent dans un café de marins super sympa avec le futur marié.

DPO9 : départ sous la pluie pour Le Mont Le Plus Célèbre Du Monde (où l’on fabrique de délicieux biscuits et où les omelettes sont dorées au four à bois). Le ciel s’éclaircit et le soleil arrive dans l’après-midi. Une bien belle journée. Plus de symptômes pour perturber Ciconia, qui commence vraiment à déconnecter, même si la vision du bébé en poussette la fait rêver ainsi que Ciconio…

DPO10 : c’est le mariage ! Ciconia et son amie vont se faire coiffer, maquiller et manucurer le matin pendant que leurs hommes s’occupent du bébé/de leur ourlet de pantalon. Un petit McDo le midi pour ne pas perdre de temps et c’est déjà le moment de se rendre à la cérémonie dans une grand abbaye. Ciconia apprécie tous les instants de ce mariage et toutes les personnes qu’elle revoie ou rencontre, notamment des Espagnoles avec qui elle peut pratiquer la langue de Cervantes, un verre de champagne à la main. (Elle a fait attention à tout jusque-là, mais pour la fête, elle s’autorise deux-trois verres de bulles pour trinquer aux mariés, car après tout, rien ne garantit que cette IAC a marché et elle veut encore se faire plaisir.)

DPO11 : les invités ayant séjourné à proximité sont invités à déguster un buffet, puis tout le monde regagne ses pénates. C&C font un crochet par la Ville Lumière afin de rendre visite au frère de Ciconio.

DPO12 : retour à la maison, fatigués, mais heureux de leur week-end. Il fait beau chez eux alors qu’ils ont eu du brouillard sur toute la route. Ciconia retrouve ses « poupées » avec plaisir et commence à cogiter sur la prise de sang de mercredi…

À l’heure où Ciconia écrit ces lignes, on est J25, DPO13, et la prise de sang est prévue demain. Ce qui la perturbe, c’est le moment de la réception des résultats. En effet, si elle fait la PDS à Petite Ville avec les infirmières habituelles, elle craint de ne recevoir les résultats que vendredi (J28, DPO16)… En revanche, si elle va dans un laboratoire de Moyenne Ville, il y a plus de kilomètres à faire et elle ne sait pas si ça vaut le coup de les faire : ça dépend s’il est possible d’avoir les résultats par téléphone dans la journée ou pas… Elle hésite aussi à faire un test urinaire demain matin avant la prise de sang, sans savoir si la progestérone pourrait influer sur celui-ci.

Vivement les résultats en tout cas, car si l’IAC1 est un échec, C&C ont prévu d’enchaîner immédiatement sur l’IAC2 ! Pour l’instant, ils nagent entre deux rives, et c’est un petit peu compliqué à gérer.


EDIT « Boobs & PDS » :

Ciconia a omis un symptôme, et pas des moindres. Ses boobs qui déjà d’habitude ne font pas pitié, surtout en seconde partie de cycle, ont encore gagné en ampleur et en sensibilité grâce à notre amie la progestérone.

Sinon, Ciconia va faire sa prise de sang à Petite Ville demain et pourra demander le résultat par téléphone le soir directement au laboratoire. Elle a bien fait de le demander, car visiblement, si on n’en fait pas la demande, ils refusent de donner le résultat par téléphone (ça pourrait être n’importe qui en même temps !).

Merci pour vos encouragements ❤

Publicités

65 réflexions sur “Entre deux rives : impressions post-IAC + EDIT « Boobs & PDS »

  1. Dernière ligne droite, courage!
    Ce n’est pas la progestérone qui fausse les résultats des tests urinaires mais le produit utilisé pour le déclenchement de l’ovulation (pregnyl et ovitrelle par exemple). Peux-tu téléphoner aux deux labos pour avoir une idée de leurs délais et du moyen de délivrance des résultats?
    Gros bisous.

    • Merci Biquette ! Heureusement que le travail m’occupe l’esprit ! 😉
      Crois-tu que l’Ovitrelle d’il y a 15 jours pourrait encore fausser le résultat ?
      Pour les labos, je vais effectivement essayer d’en savoir plus cet après-midi afin de prendre la meilleure décision 😉
      Gros bisous

      • Au vu de mon expérience je dirais que non (pour IAC1 j’avais tenté les tests pipi tôt dans les DPO et j’ai jamais vu la moindre ligne rose) mais je ne peux pas te le garantir. Quand j’ai été faire ma pds pour IAC2 à DPO16-17 la sage-femme m’avait mise en garde contre cet effet lorque je lui avais parlé de mon test pipi +.
        Je croiiiiiiiiiiiiiise!

      • Merci pour l’info !
        Au final, je n’ai pas fait de test pipi ce matin. En plus, mon homme était déjà parti quand je me suis levée ! Je me dis que quelques heures d’attente supplémentaires ne vont pas nous tuer. Et puis le test pipi servira une autre fois 😉

    • Merci collègue d’IAC1 🙂 J’en ai bien envie et au moins je ne serais pas dans l’attente des résultats de la PDS.
      Toi c’est dans une semaine, n’est-ce pas ? 😉 Comment tu te sens ?
      Je croise pour toi aussi 🙂

      • un peu pareil que toi pour les 5 premiers DPO : tiraillement du ventre. Aujourd’hui ça s’est calmé. Par contre seins très gonflés et douloureux . Merci la progesterone !

  2. Magique, ce we!
    Je crois que l’injection type ovitrelle laisse des traces de BHCG jusqu’à 12 jours après injection.
    En toute logique, le doc ne te prescrit pas une prise de sang à une date où il risque d’y avoir encore des restes. Donc le matin même c’est ok.
    Reste à savoir si tu en as envie.
    On croise! 🙂

  3. Les filles ont raison l’Ovitrelle ne fausse les résultats qu’une dizaine de jours après l’injection…tu peux donc sans soucis faire un test urinaire demain matin…
    Pour les résultats effectivement téléphone au labo pour qu’il te donne leur délai, sinon ils n’ont pas la possibilité d’un compte en ligne?
    Courage pour ces derniers jours d’attente, on continue de croiser les doigts!

  4. Oui pas de risque de faux positif là ! Pour les tiraillements perso par contre la progesterone m’en avait provoqué…
    J’espere que tu auras très très vite de bonnes nouvelles je pense bien à toi 🙂

  5. Je pense que tu pourrais faire un test demain pour voir un peux.. Moi a mon IAC 1 j’avais pas de prise de sang prévue du coup test a 14 dpo 🙂 !
    En tout cas je croise les doigts pour toi !!! Au moins dans ton attende tu as une belle occupation 🙂

    • C’est bizarre qu’ils ne t’aient pas donné d’ordonnance pour le dosage de BHCG ! Ici, ils en donnent une renouvelable autant de fois que nécessaire et à refaire dimanche en cas de résultat positif.
      Merci beaucoup 🙂

  6. Ohhh j’adoooore les chèvres, et des qu’on revient a la campagne je compte bien en avoir!
    Les DPO c’est vraiment une phase bizarre, qui passe trop lentement et puis trop vite finalement, on espère, on crève de trouille, on veut savoir et on ne veut pas…
    Courage pour demain, je croise a fond! 🙂

    • Merci Bounty ! En fait, les infirmières de Petite Ville font la prise de sang, puis envoient le prélèvement à un labo de Grande Ville. En général, ça prend au moins 2 jours pour recevoir le résultat par courrier. Trop long ! Alors je vais demander à un autre labo de Grande Ville s’ils donnent le résultat le jour-même par téléphone ou sur Internet si je vais chez eux le matin.

  7. Alors injection ovitrelle 250 J11, insémination J13, test DPO 11 urinaire négatif ( donc pas de faux positif ovitrelle).
    Après, c’est personnel, chacun tente comme il le souhaite. Je préférais savoir vite, histoire de me préparer au résultat de la prise de sang, ça me faisait moins « claque dans la tronche ».

    Le plus long, je trouve, c’est d’attendre le mois de pause entre deux traitements… Encore un mois.

  8. Waaa je croise pour demain!! J’avais fait plusieurs fois des tests urinaires « en cachette » pour mes IAC, jamais rien vu de positif évidemment!
    Mais l’effet pervers c’est que mon amoureux voulait quand même que j’aille à la prise de sang « pour être sûr » du coup double déception…
    PS: c’est marrant on a passé le même genre de weekend 🙂 j’étais témoin au mariage de ma meilleure amie c’était magique 💖

  9. Croise tes doigts de pattes (c’est pour ça que tu sais plus écrire!), je croise les miens. Et pour le labo, ils peuvent te donner un code au moment de la prise de sang, comme ça au téléphone c’est la garantie que c’est toi qui appelle!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s