La première IAC de C&C — Suite et fin

La suite…

8h30 : le GP raccompagne C&C dans une salle d’attente inconnue, dans un autre couloir (celui des salles d’opération et de transfert et des chambres). Il leur explique que dès que Ciconio aura « fini », C&C pourront aller en ville et revenir dans cette salle à 11h00. C&C ont enfin la certitude que l’IAC aura bien lieu. Quelle frayeur ! Comme quoi, on se fait vite des films quand on est stressé et mal informé !

8h35 : une dame (secrétaire ou infirmière ?) demande les pochettes à C&C et envoie Ciconio « faire s’n’affaire ».

Un peu plus tard (interdit de dévoiler le timing du prélèvement de Ciconio !) : Ciconio revient. Il reste pas mal de temps à tuer avant 11h00. Ciconio sort téléphoner au chauffagiste qui installe le chauffage au rez-de-chaussée. Autant utiliser le temps efficacement et utilement ! Ensuite, il choisit de rentrer à la voiture pour écouter la radio et jouer sur son smartphone. Ciconia préfère lire et écouter de la musique dans la salle d’attente pour le confort d’un vrai siège et aller –encore– aux toilettes (c’est le stress, ça).

9h00 : un roux (un autre hein, pas le sage-femme de l’écho, faut suivre !) entre dans la salle d’attente et salue Ciconia. Tout comme dans la salle précédente, aucun des deux n’échange avec l’autre. Jusqu’à ce que…

9h20 : un forte voix masculine en colère tire Ciconia et son voisin de leur songes. C’est le GP ! Il gueule. Si si, on ne saurait dire s’il est dans le couloir ou dans une pièce fermée, mais tout le bâtiment doit l’entendre hurler. Ciconia n’est pas sûre de tout comprendre, mais elle a l’impression qu’une dame (secrétaire ?) a juste posé une question au GP et que ce dernier l’engueule. Il s’agit de Decapeptyl et d’un risque d’hémorragie… Le GP parle d’une ancienne patiente qui était dans la même situation que la patiente en question, et qui avait fait une hémorragie… Il ajoute, toujours aussi fort, qu’à l’échographie c’était tout noir, qu’ils avaient dû lui faire un curetage direct… Tout cela en rabaissant et en humiliant la pauvre dame en public. Le roux numéro 2 regarde Ciconia d’un air entendu (et désapprobateur vis-à-vis du GP), et Ciconia lui lance : « Quelle discrétion ! ». Il confirme : « [Nom de famille du GP], il est vraiment spécial ! ».

10h40 : Ciconia est seule depuis un petit moment. Elle pense que son voisin a rejoint sa femme en chambre de réveil. Ciconio revient après lui avoir fait signe du parking, tout fier d’avoir trouvé un raccourci jusqu’à la voiture (qui passe devant une crèche –NO COMMENT– sauf si c’est un signe).

The End (or the Beginning of Everything?)…

10h45 : une infirmière invite C&C à s’installer en salle de transfert. Il y a un rideau devant le fauteuil de torture, mais la pièce est hyper lumineuse. Ciconia répète les gestes du matin, mais bien plus en confiance vu le comité restreint. L’infirmière a même la bonne idée de lui poser une couverture sur le bas en attendant la gynéco.

10h50 : une brune à lunettes, souriante elle aussi, arrive avec le Graal les petites graines de Ciconio dans une sorte de sachet relié à une seringue (Ciconia n’a pas trop eu le temps de détailler). C’est elle qui a préparé la semence. 😉 Elle félicite Ciconio pour le nombre de spermatozoïdes qui atteignent 9 millions alors qu’elle n’en demandait pas tant (elle précise qu’elle a besoin de 3 millions au minimum). Ciconia félicite son homme en riant. Tout le monde rit, c’est la fête !*

10h51 : bonne nouvelle, c’est Dr Adorable qui va exécuter l’insémination ! Dr Adorable est la GP femme de ce centre. Elle est diamétralement opposée au GP (OUF). C’est une jolie femme d’une quarantaine d’années, au carré ondulé et au large sourire qui fait son entrée. Elle surprend –en bien– C&C par un grand « Bonjour ! » enjoué, digne d’une entrée sur une scène de théâtre. Le hic, c’est que comme toute tête d’affiche qui se respecte, elle est suivie de sa troupe !

10h53 : Ciconia qui pensait bénéficier d’un peu plus d’intimité que le matin se retrouve donc avec : Ciconio à sa gauche, la même infirmière à sa droite (et qui n’est plus si gentille –elle lui confisque sa couverture bien avant de débuter–), et en face Dr Adorable et l’un de ses suivants… Ciconia vous le donne en mille : ROUX lui aussi.**

Et ce n’est ni celui de l’écho, ni le voisin de la salle d’attente. Sûrement un interne. Il ne parle pas et se place JUSTE EN FACE DE CICONIA. Ciconia tente de faire abstraction pendant que tout le monde se prépare. Elle lance des œillades gênées à son homme en riant discrètement mais nerveusement. En elle se mêlent la gêne d’être les cuisses écartées devant ce monde et la joie de ce moment important. Dr Adorable insère le spéculum et on ne sait quoi d’autre dans son intimité et se retourne pour préparer la semence.

10h56 : l’impatience d’en finir prend le dessus, et pour cause : le roux numéro 3 n’a pas bougé d’un poil et FIXE L’INTIMITÉ DE CICONIA. VÉ-RI-DIQUE. Non, ce n’est pas une vue de son esprit, Ciconio a ensuite confirmé qu’il avait été choqué de ce regard insistant. Ciconia a toujours un sourire gêné et bête sur la face. Elle donnerait cher pour pouvoir lui foutre une baffe à ce gars pour lui dire de poser ses yeux ailleurs tant que l’IAC n’est pas commencée. Lui crier qu’il la gêne avec son regard, qu’elle se sent trop gênée. Elle s’inquiète alors de son épilation, mais elle sait bien que tout est nickel de ce côté-là. Elle regarde encore Ciconio pour se donner du courage.

10h58 : Dr Adorable annonce qu’elle va commencer. Ciconia sent légèrement le cathéter, mais aucune douleur. Dr Adorable lui demande  plusieurs reprises si elle lui fait mal. Qu’elle est adorable ! Ce n’est pas l’autre GP qui demanderait ça, à son avis !

11h00 : c’est enfin fini, Ciconia doit rester allongée sur le fauteuil incliné pendant une dizaine de minutes. ENFIN, CICONIA PEUT REMETTRE SA COUVERTURE ! 😀 Le roux numéro 3 tend à Ciconio deux ordonnances pour le Progestan et la prise de sang. Il aura au moins été un peu utile, celui-là (bien qu’il ait mal orthographié le nom de famille, m’enfin). Toute la clique se fait la malle en leur disant bonne chance et part inséminer une autre vache impudique femme infertile dans la pièce voisine.

11h15 : avec la satisfaction du devoir accompli, C&C se préparent à quitter le centre de PMA. Ils plaisantent sur cette matinée haute en couleurs (d’automne) et longent la crèche pour regagner leur carrosse. Ciconia incline son fauteuil –ça devient une habitude– et se repose enfin sur la route du retour.

* Ciconio avouera plus tard pour plaisanter qu’à ce moment-là il a eu peur d’une erreur de « sachet » et que si elle accouche d’un bébé roux, il se posera des questions (rapport au voisin dans la salle d’attente) ! Ciconia ne demande que ça, elle adore cette couleur de cheveux !

** Vu la présence non négligeable de roux le jour de l’IAC1, C&C en ont conclu que leur cigogneau serait roux… ou ne serait point.


La suite prochainement… Vous découvrirez comment Ciconia a vécu les premiers moments post-IAC1…

Publicités

43 réflexions sur “La première IAC de C&C — Suite et fin

  1. En même temps ça aurait été étrange que ce soit le même roux qu’en salle d’attente qui soit venu fixer ton intimité 🙂
    C’est bien que ce soit fait, et tant mieux que tu aies eu l’autre GP, visiblement plus humaine ! Courage maintenant, les jours d’attente sont longs…

    • Oui, t’imagines si tous les patients se trouvaient dans la même pièce ! ALors sur votre droite, une IAC, sur votre gauche, une ponction !
      Oui, Dr Adorable porte bien son nom. Une crème.
      Merci pour les encouragements, encore 8 jours… 😉

  2. Et bien quelle aventure…pourquoi autant de monde autour de ton minou ??? C’est dingue ils se doutent bien Ô combien c’est gênant d’être la les jambes écartées alors pourquoi ns infliger ca.. pour ma part j’ai eu de la chance pour mes 4 IAC le gynéco était toujours seul (sauf la 1er c’est vrai qu’elles étaient deux) Dans mon malheur j’ai de la chance aucun gynéco dans le mon centre PMA a part le grand ponte qui ne fait pas les IAC !
    Pour ce qui est de l’hypothétique erreur de semence on y a toute pensé un jours(surtout suite au scandale qu’il y a eu cette année en Italie) Moi a la 1er IAC j’ai demandé s’il était sur que c’était celui de mon mari !!!
    Allez bon courage et donne nous une bonne nouvelle

    • C’est clair ! Il n’a pas eu cette empathie évidente ! Enfin, on en rit avec Ciconio 😉
      Juste le gynéco, j’aurais bien aimé : c’est vrai, on y est habituée maintenant. Et les gynécos sont plus pros, ils ne regardent que quand ils pratiquent un acte médicale, sinon ils détournent le regard.
      J’ai rassuré mon homme en lui disant qu’ils étiquetaient tout et que c’était hyper contrôlé, mais c’est sûr que les erreurs peuvent arriver. On ne peut pas le savoir tout de suite de toute façon ! 😛
      Merci Flipette et gros bisous

  3. Et ben dit donc ! Tu m’a bien fait rire avec tes roux. En tout cas le job est fait, et je voulais te dire que désormais je croise bien fort pour toi pour que tu nous annonces une bonne nouvelle rapidement ! Bon courage pour l’attente et tiens nous vite au jus ! bises

  4. Au moins un millions ma Ciconia et c’est cool. ( 1 400 000 ici, un poil juste mais bonnes conditions sur le compte rendu).
    Avec D. on a décidé d’élire domicile à chaque tentative dans un café non loin de la maternité. Et quand on aura notre petit, on y retournera avec lui et toc!

    • C’est une super idée le salon de thé (et d’y retourner avec votre futur bébé 😉 )! Notre centre est un peu excentré mais on aurait pu le faire si je n’avais pas été aussi stressée et si on n’avait pas déjà fait le tour du centre-ville 3 jours avant. On le fera la prochaine fois je pense 😉 Bisous

    • Oui, ça a l’air pas mal ce nombre en fait 😉
      Pour l’étudiant (enfin je suppose), personne ne nous a demandé notre avis. Il ne m’aurait pas dérangée sans ce regard insistant et ses yeux exorbités genre « première fois que je vois une ch*tte de ma vie » LOL

  5. Ça y est j’ai pu prendre le temps de lire l’ensemble de ton blog alors maintenant je peux suivre et commenter.
    Mais que de roux!!!
    Super récit en tout cas et super nombre!
    Je croise bien fort.
    PS par contre tu peux pas « masculiniser » sage-femme en sage-homme parce que SF veut dire « sagesse (dans le sens savoir) de la femme qui accouche (et jusqu’à présent seule les femmes accouchent…) c’est pour ça qu’on dit des hommes SF et pas des sage-hommes. C’était la minute culturelle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s