La première IAC de C&C — Partie 2

The début du D-Day…

8h13 : après un passage express aux toilettes et un petit coup de lingette, she’s fresh, fresh! Ciconia est de retour en salle d’attente. C’est l’effervescence ! C’est l’heure d’ouverture des secrétariats et les allées et venues dans les salles d’échographie se succèdent, un vrai moulin ! Elle regarde passer avec une grande admiration une femme –charlotte sur la tête– sur un lit d’hôpital, sans doute pour une FIV… Elle pense à vous, les FIVettes ❤

8h15 : Ciconia observe discrètement ceux qui l’entourent et constate que DNLP a au moins le mérite de n’être ni raciste, ni sexiste, ni quoi que ce soit en -iste ou -phobe. Quand elle frappe, elle ne fait pas de différence. La population est pour le moins hétéroclite. Le point commun : les gens ne lèvent pas vraiment le nez de leur smartphone ou livre. Tout le monde est tendu. Ca fait chier d’être là. Ciconia imagine que ses voisins viennent peut-être pour une énième tentative et enrage pour eux. Puis elle se dit qu’au moins à notre époque, on a un peu d’espoir grâce à la médecine, ce qui n’était pas le cas il y a encore quelques décennies.

8h20 : le GP (le Grand Ponte homme de ce centre dont Ciconia vous avait déjà parlé ici) apostrophe la voisine de Ciconia, et comme celle-ci ne réagit pas suffisamment vite à son goût, il se tourne vers C&C. Et là, C&C se lèvent d’un seul homme tellement l’autorité du GP est forte. Elle essaye précipitamment de rassembler ses affaires déjà éparpillées, sa bouteille, son portable avec l’album GIRL de Pharell qui l’encourage, son magazine. Avec le recul, Ciconia met cette soumission sur le compte du stress. Il leur enjoint de rejoindre les sages-femmes. En italiques s’il-vous-plaît car C&C ont failli se tromper de salle d’écho en cherchant des yeux des femmes. Eh non, il s’agissait de deux hommes (oui oui : le noir et le jeune roux que vous attendiez tous !). C&C ne remettent pas du tout en cause les hommes sages-femmes, mais à ce moment-là, au comble de la nervosité, ils ne s’attendaient pas à eux. Une fois dans la salle, le GP ne prend même pas la peine de dire bonjour (contrairement aux sages-hommes*) ni de dire à Ciconia qu’elle doit se mettre en pôle position tout de suite. Ciconia ose quand même un « Je m’installe ? » pour briser la glace. À croire que c’est le premier jour pour les SH, car ils sont raides comme des piquets. En fait, seul le GP est à l’aise… Enfin, il ne cache pas qu’il est pressé, mais reste tout de même assez courtois (jusque ce qu’il faut). Ciconia enlève donc le bas et se dit que même dans ses rêves les plus fous (qui tout compte fait sont bien sages par rapport à la situation), elle n’aurait jamais imaginé se retrouver nue (à moitié nue, OK, mais bon, c’est le bas qu’elle a dû enlever, quand même) dans la pénombre (heureusement) au milieu de quatre hommes. QUATRE HOMMES. Une première pour Ciconia. Le GP –qui vous le verrez plus tard, est vraiment space–, un jeune roux (25 ans maxi), un noir et… son mari Ciconio qui observe la scène (le plus gêné de tous après Ciconia, sûrement). A l’écran, Ciconia n’a pas le loisir de voir grand chose que déjà, le GP s’exclame : « A ovulé ! » d’un air que C&C ont alors interprété comme embêté. Mais le GP n’est pas facile à déchiffrer. Il a prononcé ces mots comme il aurait dit « A voté ! » et les deux SH opinent du chef (mais Ciconia voit bien qu’ils n’ont rien eu le temps de voir et qu’ils disent oui parce qu’ils ont eux aussi un peu peur du chef !). Le GP avoue qu’il va vite mais que c’est comme ça qu’il doit faire, qu’il ne faut pas perdre de temps. Il se tourne vers Ciconia pour savoir à quand remonte la dernière écho et combien il y avait de follicules. Ciconia le renseigne, le GP n’a pas l’air très content, et du coup Ciconia n’arrive pas à savoir si tout cela est bon ou pas, à part que l’ovulation a déjà eu lieu. Elle remet vite ses habits (vite sortir de là !) et regarde Ciconio qui visiblement partage son incompréhension et son inquiétude. Ils n’osent même pas poser de question et Ciconia commence à se faire un mauvais film (rien d’excitant cette fois) : et si l’IAC était annulée parce que l’ovulation a déjà eu lieu ??? 😦

*Je me permets de masculiniser cette profession. Je suis pour la féminisation des noms et dans ce cas-là, le contraire me paraît normal aussi. Et puis c’est plus rapide à écrire ! 😛


La suite prochainement… Vous découvrirez si Ciconia, telle une vache, a quand même été inséminée ce jour-là…

Publicités

31 réflexions sur “La première IAC de C&C — Partie 2

  1. Manque juste le gros cachet/ tampon « a ovulé » apposé sur le bide o_O
    Je croise d’autant plus pour une IACU car j’imagine bien que c’est le genre d’expériences qu’on ne tient pas revivre.
    Bisous les Ciconious

  2. L’attente est encore pire que dans Grey’s Anatomy!!! Vivement la suite, que j’espère bonne of course! Et là, je crois que tu as battu tous nos reccords… 4 mecs pour une Ciconia, chapeau!! 😀

  3. 4 hommes autour de toi, t’as fait fort là!
    Je me fais pas trop de soucis pour la suite.
    C’est marrant, moi ils n’allaient pas vérifier avant que j’avais ovulé ou pas.

    • Je m’en serais bien passée (sauf de mon homme et du gynéco, indispensables tous les deux LOL)
      Ah bon, ça me rassure alors. J’imagine qu’ils vérifient juste qu’il n’y a pas eu d’hyperstimulation ?

    • Moi qui pensais que c’était « normal » ce monde, pour un centre de PMA ! Alors comme ça je suis la seule à y avoir droit ! Ben mince alors ! Enfin, je n’en suis pas morte ! Et vous allez voir la suite ! mdr

  4. Je sors de mon sous-marin pour me permettre un précision, pour un homme sage-femme, on dit quand même sage-femme car le « femme » en question concerne la patiente sage-femme signifiant « qui a la connaissance de la femme » donc pas de masculinisation possible, à part dire un sage-femme 😉
    Sinon, pas très sympa ce GP de jouer comme ça avec tes nerfs… Pourtant il devrait savoir qu’en PMA on est quand même vachement fragiles…
    Je retourne dans mon sous-marin et j’attends la suite donc 😉

    • Enchanté Missbelly, et merci pour cette précision ! 😉
      Pour ceux qui souhaitent plus de précision :
      « L’origine du mot composé reste mal connue. En effet, le mot femme se réfèrerait non pas, comme beaucoup d’auteurs l’ont écrit, à la praticienne mais à la parturiente. » (http://fr.wikipedia.org/wiki/Sage-femme)
      Oui, ce Grand Ponte est vraiment bizarre, et ce n’est que le début de sa bizarrerie !
      Bizz 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s