Compte-rendu du micronutritionniste !

Ce matin, Ciconia a reçu par e-mail le compte-rendu du micronutritionniste sur son bilan du mois d’avril. Pour les nouveaux arrivants, il s’agissait d’un bilan sanguin et d’un prélèvement des urines et des selles visant à détecter des carences pouvant entraîner fatigue et hypofertilité (Micronutrition, Kit de prélèvement et Résultats des analyses (micronutrition)).

– Votre bilan confirme l’existence d’un sévère déficit en vitamine B12, et cette situation n’a rien à voir avec d’éventuels déficits d’apports. Elle résulte de la production d’auto-anticorps dirigés contre les récepteurs par lesquels ces vitamines entrent dans nos tissus. Autrement dit, dans un tel contexte, les perturbations immunitaires contribueraient, à terme, à des défaillances dans l’expression des programmes génétiques.

– Le bilan confirme également l’existence d’un sévère déficit en sélénium (suspecté au vu de vos habitudes alimentaires en regard de portions insuffisantes de produits d’origine animale) et en iode. Leur conjonction crée un ralentissement thyroïdien.

De plus, voici ce qu’indiquent les biologistes face à une telle situation :
Conséquences d’une iodurie < 50 μg/l : une carence iodée intense (iodure < 50μg/l voire 25 μg/l) induit généralement l’apparition d’une endémie goitreuse, correspondant à une prévalence du goitre supérieure à 10 % sur l’ensemble de la population. On observe un ensemble de désordres comprenant des goitres, des hypothyroïdies, un retard mental, une hypofertilité.

S’ensuit le protocole de complémentation que l’on ne peut dévoiler pour éviter les pubs, mais qui va coûter bonbon encore… Enfin, au moins quelque chose de concret à quoi se raccrocher et l’espoir d’être en meilleure forme et plus « accueillante » pour d’éventuels cigogneaux, qu’ils viennent à Ciconia et Ciconio naturellement ou via la PMA…

PS : et continuer le régime sans gluten et sans lactose pour optimiser les chances de réussite…

Publicités

14 réflexions sur “Compte-rendu du micronutritionniste !

  1. Il y a un point qui m’interpelle dans ton bilan : tu as déjà fait un dosage sanguin pour vérifier le fonctionnement de ta thyroïde ?
    Je peux pas m’empêcher de faire le lien avec mon cas, j’ai une hypothyroidie comme mes mère et grand mère. Et je suis convaincue que mon début de grossesse en octobre suite à mon traitement et au fait que ma thyroide ait été régulée n’est pas anodin.
    Dans ton cas en plus ils le disent bien, carence en iode entraîne une hypofertilité. Bon après j’ai pas tout compris est ce que c’est juste chez toi un manque d’apport via l’alimentation et/ou y a-t-til dysfonctionnement de la glande thyroide mais c’est bon de savoir en tout cas qu’il faut que tu corriges ce point car même si ma gynéco me disait que cela n’empêchait pas de tomber enceinte j’en doute forcément ! En tout cas ce qui est sûr c’est qu’une thyroide mal réglée (donc j’imagine carence en iode fait la même chose) c’est un risque de FC supplémentaire.
    Bref je suis contente car convaincue que ce traitement que tu vas commencer va vraiment aider des petits cigogneaux à être bien installés !
    Gros bisous

    • Bonsoir Madame Hiberne 😉
      Merci pour ton expérience !
      Oui, j’avais déjà fait des bilans sanguins classiques qui vérifiaient entre autres le fonctionnement de ma thyroïde et à chaque fois on m’avait dit que tout allait bien. Bizarre, non ? Après, c’était il y a déjà 1 an ou 2, donc je ne sais pas si ce problème de carence est apparu depuis ou non…
      D’après le micronutritionniste, ce n’est pas forcément un manque d’apport, mais plutôt mon corps qui produit des auto-anticorps dirigés contre les récepteurs par lesquels les vitamines entrent dans les tissus. Son hypothèse de départ (avant les analyses et en se basant sur mes symptômes) était même que parfois le corps produit des anticorps contre les spermatozoïdes…!
      Toi, quel bilan sanguin as-tu fait exactement pour la thyroïde ? Et quel traitement as-tu pris ? Je ne crois pas aux coïncidences ni aux « C’est dans la tête ». C’est forcément lié.
      Ça m’intéresse d’en savoir plus car j’ai forcément peur de refaire une fausse couche si par bonheur je retombe enceinte un jour… Je voudrais mettre toutes les chances de mon côté, surtout qu’au centre de PMA où nous irons, on m’a dit qu’il n’y avait « rien à faire » pour favoriser l’implantation…

      • En relisant avec attention la conclusion du micronutri, c’est en fait le déficit en vitamine B12 qui entraîne la production d’auto-anticorps. Par ailleurs, la conjonction des sévères déficits en iode et en sélénium entraîne un ralentissement thyroïdien. Donc : au temps pour moi, le problème de thyroïde auquel il fait allusion est provoqué par des carences et pas par la production d’auto-anticorps.
        En revanche, les auto-anticorps créés par la carence en B12 peuvent effectivement entraîner des fausses couches.
        Bref, c’est assez compliqué tout ça, et je devrais effectivement creuser cette histoire de thyroïde avec mon généraliste.
        Un grand merci pour tous vos précieux conseils !

  2. Je plussoie madame hiberne pour la thyroïde. J’ai été alertée par le médecin sur cette même question rapport à mes yeux exhorbités…
    Bref ça donne envie finalement ton post, un sentiment de prendre soin de soi avec la micronutrition, si je n’étais pas trop fragile rapport à la nourriture, je me lancerais.
    J’espère que tu seras moins fatiguée déjà grâce à tout cela !!

    • Merci Miliette ! J’espère aussi que tout ces efforts seront récompensés un jour. Même si ces efforts ne sont rien par rapport à ce qui m’attend en PMA à mon avis.
      Effectivement, j’ai lu avec attention les messages de Madame Hiberne sur le sujet de la thyroïde. C’est à prendre au sérieux ! Et toi Miliette tu es aussi sous traitement (désolée, je n’ai pas encore pu lire ton blog en totalité, y étant abonnée depuis peu 😉 )?

      • Non, pas de traitement pour la thyroïde pour l’instant, ma dernière FSH était bonne mais date, je vais revoir avec mon docteur rapport à mes yeux de merlan…
        Question pour toi, si ce n’est pas indiscret, pourquoi gluten free ?

      • Je sais plus, la doc m’avait noté ça sur un bout de papier. Mais c’est bien une histoire de thyroïde, pour le problème des yeux. Ça m’a terrifiée de savoir que mes yeux sortaient 😦
        Désolée pour l’apparté !

  3. Non, ce n’est pas indiscret. Merci pour ton expérience. 🙂
    En gros, l’une des hypothèses de départ du micronutri, se basant sur des questionnaires sur mon mode de vie, d’alimentation et mes symptômes de fatigue et d’insomnie, était que je souffrais peut-être de candidose (« le gluten joue un rôle de leurre vis-à-vis du Candida, et réciproquement, d’où des réactions croisées et la dissipation de certains symptômes à l’arrêt du gluten. Bien sûr, çà ne règle pas tout, mais c’est temporairement nécessaire »).
    Finalement, mon bilan n’a pas détecté de candida dans les selles, mais au vu de mes symptômes de fatigue notamment et des déficits trouvés, le micronutritionniste estime que se passer de gluten pendant quelques temps (ainsi que des laits de vache et de chèvre) permettrait d’augmenter les chances de succès du protocole de complémentation.
    Comme Ciconio essaye aussi d’arrêter le gluten pour d’autres raisons, ce n’est pas trop dur pour moi de continuer avec lui 😉
    N’hésite pas si tu souhaites échanger en privé sur ce sujet. Je peux te donner davantage d’infos sur ce rapport de micronutrition. 🙂

    • Bonjour La Chouette !
      Non, enfin mon cou semble tout à fait normal, aucune protubérance ! Peut-être que dans mon cas je souffre juste de carences qui entrainent de la fatigue mais que cela ne va pas jusqu’au goitre thyroïdien.
      Dans le compte-rendu, il donne des exemples généraux qui peuvent résulter de ces carences, mais ne dit pas que c’est mon cas.
      Par contre, il serait intéressant de voir avec le médecin si ma thyroïde fonctionne bien en ce moment, histoire de creuser un peu 😉

  4. Rebonjour à toutes et encore merci pour votre feedback, qui m’a permis de réfléchir un peu plus sur ce compte-rendu.
    Je viens donc de contacter mon micronutritionniste par rapport à la thyroïde, voilà les questions/réponses :

    Ciconia :
    Vous évoquez la possibilité d’un ralentissement thyroïdien. Est-ce que je devrais faire des examens complémentaires (TSH + dosage T3 et T4 + recherche de l’anticorps) ? Ou bien le simple rééquilibrage de l’alimentation accompagné de la complémentation suffit ?
    Micronutritionniste :
    Il s’agit de deux options différentes. On peut avoir un ralentissement thyroïdien consécutif à des déficits (hypo activité sans élévation de la TSH) ou une baisse liée à des attaques auto-immunes (et dans ce cas on note des taux accrus d’auto-anticorps)… voire les deux avec auto-anticorps liés à la mycose et déficit en iode… Ce qui est sûr, c’est que l’une comme l’autre fragilisent la thyroïde et contribuent à une situation actuellement peu propice à la fertilité. Cela va évoluer évidemment.

    Ciconia :
    Une connaissance ayant souffert d’infertilité est tombée enceinte après qu’on lui a diagnostiqué et soigné une thyroïdite de Hashimoto. Est-ce que cela pourrait être mon cas ? Ou peut-être que le bilan que vous m’avez fait faire a déjà vérifié cela ?
    Micronutritionniste :
    Les éléments présents ne tranchent pas sur l’auto-immunité. Mais ce n’est pas la thyroïdite le problème, plutôt le risque d’auto-immunité sur lequel on intervient.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s