Psy

Non, pas Psy du Gangnam Style, quoique… Ciconia était si contente de recevoir cet appel qu’elle en aurait bien secoué les plumes et le bec en rythme !

Peu avant les douze coups de midi, le téléphone sonne : c’est la psychologue qui appelle pour prendre le premier rendez-vous dans le cadre de l’agrément d’adoption. Ciconia et Ciconio ont reçu l’accusé de réception du pré-dossier il y a peu de temps, alors Ciconia ne s’attendait pas à un appel aussi rapide.

Le jour J n’est pas encore fixé, car elle doit en discuter avec Ciconio, mais ce coup de fil lui a permis d’avoir un petit aperçu de cette personne. Elle s’exprime très bien (« Votre époux (…) »), est très arrangeante pour convenir de la date et du lieu. Elle a également expliqué en quoi consisteraient ces deux entretiens (« Est-ce que cela vous parle ?»).

Ciconia, ça lui parle… oui et non. Pas que Ciconia ignore quelles questions on va leur poser, mais le fait de devoir aller voir une psy est une grande première pour tous les deux ! Cela engendre donc un mélange de stress et d’excitation. Seront-ils à la hauteur pour la psy ? Lui plairont-ils ? Ne va-t-elle pas leur trouver un vice caché ? Le scénario catastrophe, quoi !

Comme à chaque épisode sur ce chemin vers leur futur enfant, Ciconia n’a pas pu s’empêcher d’avoir le cœur serré en raccrochant. Elle avait ressenti la même chose en ressortant du premier rendez-vous obligatoire à la DSSD le mois dernier… Parce qu’elle n’aurait jamais imaginé il y a quelques années qu’elle devrait se faire examiner sous toutes les coutures pour avoir un bébé. Aussi bien celles du corps que celles de l’âme. Elle n’aurait jamais cru douter un jour de sa capacité à porter la vie. Elle n’aurait jamais cru devoir un jour justifier son désir d’enfant à des étrangers.

Cependant, elle pense à son futur cigogneau et se dit que c’est pour son bien, que ces enfants qui en ont déjà vu plus en quelques années de vie que Ciconia et Ciconio réunis méritent d’être accueillis à ailes ouvertes dans une belle famille saine d’esprit. Ciconia et Ciconio ne sont pas à plaindre, ils s’aiment, ont une famille aimante, des amis incroyables, un travail agréable, une joli maison au vert… Les plus à plaindre, ce sont ces enfants qui ont souffert à l’aube de leur vie.

Et puis comme elle se le répète depuis le début de ses « aventures d’infertile », il faut prendre tout cela comme des expériences qui l’enrichiront et la rendront plus forte.

Publicités

2 réflexions sur “Psy

  1. Restez comme vous êtes, et c’est sur que ça ira!!! bien sût que vous serez à la hauteur!!! la psy va tout de suite ressentir tout l’amour que vous avez à donner!! en tous cas bon courage bisous!!!

    • Merci, c’est gentil ! Je l’espère ! Mais je m’en fais déjà moins qu’hier, l’ayant eue au téléphone à nouveau ce midi. Elle me semble vraiment bienveillante et arrangeante. Elle a pris le temps d’expliquer l’itinéraire pour qu’on ne se perde pas ! Elle n’était pas obligée ! J’ai hâte de faire sa connaissance et d’être rassurée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s